30 juin 2008

cahiers chinois / Démosthène Agrafiotis

billet2_copy

Avec Cahier chinois, Démosthène Agrafiotis nous plonge dans notre environnement globalisé capitalistique. Sa poésie explore la représentation du monde, que le collectif semble maintenir par ses devoirs administratifs d'énoncés rituels.
son écriture crée un léger tremblement dans cette quotidienneté et ouvre les possibilités du langage et de l'action.
Il rétablit, l'air de rien, la déviation et l'errance face à une trajectoire préconçue et invite le lecteur à "élaborer sa propre perception , un chemin, une perspective, et finalement un nouveau regard sur son mode d'être (individuel et collectif), le monde et la poésie, elle-même"(propos de l'auteur).

traduction : Michèle Valley
88 pages, 8 euros.

extrait :

les murs s’écaillent


les cellules


points de résistance


lors des parades aux bras immobiles

gens habillés


avec les raies de la télévision


détestant la référence


le hasard des sentiments -.

____________________________

l’attente du jeu


du mélode hésitant

lors des banquets


la courbe des diffusions


s’inscrit


le trémolo


et les signaux lumineux


se moulent


avec les contributions de médecins

la minorité s’accorde


aux clapotements


des oscillateurs


et distingue


les erreurs de la machine à écrire


des semences des


           visages peints.

Posté par les editions o à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur cahiers chinois / Démosthène Agrafiotis

Nouveau commentaire