31 janvier 2008

les déliquescences de Tata Reinette/Frédérique Soumagne

tatareinette_demi

attention!Objet vivant-mort collant à la peau.
Les déliquescences de Tata Reinette cause corps et esprits en un, cause esprits et corps avant et après dans la boite noire.
Pour Frédérique Soumagne, la poésie est un poulet, entier, cru (sang qui coule),cuit, gigotant de ses plumes et de ses ergots, carcasse, moelle, tout entier vécu, qu'il faut disséquer pour ... voir .... vivre ..... manger,
et tant pis pour ces corps solides carnés qui ont peur de l'absorption progressive de l'humidité atmosphérique.
Toute ressemblance de titre avec Les déliquescences,poèmes décadents d'Adoré Floupette (H.Beauclair et G.Vicaire) n'est pas fortuite.

extrait :

Ma tante Ongles dents Chevelure qui pousse,poils et

croûtes cornées, dents comme couteaux, redevient corps

pur tout pourri joyeux

   

      Elle se dorlote, elle se tricote des pulls et capuchons bien

chauds, et pelotonne des fils, d'araignées, la mamie dans ses

bandelettes, elle est en vacances,

peinard attrapant les bêtes dans le Noir une Toute Petite

grenouille un Têtard

Ma tante

bouillie, de la bouillie dans de la soie elle fait peur à

le passant qui se promène, fait beaucoup peur Fait

(...)

Posté par les editions o à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur les déliquescences de Tata Reinette/Frédérique Soumagne

Nouveau commentaire