06 octobre 2007

Cent vingt-cinq/soixante Bénédicte Salzes-Thomas Déjeammes

couvbene_copyHolga 120 S

Bénédicte Salzes a pris ces photos à partir d’un Holga 120 S. l'intérêt de cet appareil réside à la fois dans la rigidité de ses capacités ( ouverture fixe, f.11, vitesse, 1/100s.) et par l’irrégularité de ses résultats (flou, mauvaise exposition, couleurs faussées…).

La visée par l’œil n’est plus fiable, la prise de vue se fait souvent à bout de bras par placement approximatif et volontaire du corps. La main est l’œil.

Ces défauts mettent en question l’image et la perception lisse que notre regard contemporain accepte trop facilement.

Posté par les editions o à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Cent vingt-cinq/soixante Bénédicte Salzes-Thomas Déjeammes

Nouveau commentaire